Le travail des teintes sur la lave émaillée
27 avril 2020
Inspirations et tendances

Le travail des teintes sur la lave émaillée

“Avant toute chose, il faut rappeler qu’avant l’application de l’émail, il y a le support : la lave. La lave est un matériau naturel. La lave que j’utilise est extraite dans une carrière située dans le département du Puy-de-Dôme (63). C’est son côté réfractaire qui permet de chauffer le matériau à près de 1000°C et ainsi de faire fondre l’émail sur sa surface.” -Emmanuel, maître émailleur labellisé Hopfab.

La base de l’émail

La base de l’émail est constituée de fritte de verre broyé à laquelle s’ajoute des oxydes ou différents pigments pour créer la couleur. L’émail se présente donc sous la forme d’une poudre que l’on dilue avec de l’eau.

Poudres. Crédits photo : site internet De poudre et d’émail

Le tout est ensuite tamisé pour obtenir un mélange lisse et légèrement épais, semblable à de la pâte à crêpes. Après application de l’émail sur son support, il faut le laisser sécher avant de le passer en cuisson. La cuisson se fait sur 8h avec une montée en température progressive qui va faire fondre doucement l’émail.

Le refroidissement naturel de l’émail prend 24h et va donner toute son importance au faïençage de l’émail. En effet, c’est la rétractation de l’émail sous l’effet du refroidissement qui va provoquer des micro-fissures et ainsi créer un effet craquelé. Cet effet est plus ou moins accentué car il dépend du coefficient de dilatation propre à chaque émail.

Les émaux : couleur et cuisson

Pour colorer la lave, Emmanuel utilise une base d’émaux transparents ou opaques, avec des finitions brillantes, mates et/où satinées suivant le projet. C’est dans cette base qu’il va ensuite ajouter différents ingrédients tels que des pigments, des colorants ou encore des fondants. Pour ce qui est des pigments et des colorants, le dosage est de l’ordre de 3 à 6% dans une base d’émail transparente ou mate. Cependant ces dosages sont indicatifs car ils dépendent du rendu souhaité et des formules trouvées en amont. “C’est la cuisine de chacun qui détermine les dosages.”

Grâce à la miscibilité des émaux, l’émail offre une multitude de formules et de déclinaisons  en termes de couleurs. Les pigments peuvent tous être mélangés entre eux, et y compris mélangés à des oxydes, afin de créer n’importe quelle couleur. Par exemple, en mélangeant des pigments bleu avec des pigments jaunes on obtiendra du vert. Il est également possible de mélanger les émaux dit “prêts à l’emploi”, déjà colorés, avec des pigments afin de rechercher le rendu souhaité. Ainsi, on peut obtenir n’importe quelle couleur sur demande, ou du moins s’en approcher de très près !

Panel d’échantillons

La majorité des émaux fondent à des températures se situant entre 950°C et 1050°C. Les plages de cuissons ont une grande importance dans la qualité du rendu que l’on recherche. En faisant varier la température de cuisson sur certains émaux, on obtient ainsi différentes finitions. Dans la même démarche que pour la recherche de coloris, il faut effectuer différentes phases de tests pour obtenir le résultat voulu.

La couleur de la lave n’a pas de conséquences sur le rendu de la couleur pour les émaux opaques. En revanche, concernant les émaux transparents, une couche blanche doit d’abord être appliquée si l’on souhaite un rendu éclatant, sinon les couleurs seront plus sombres.

“Finalement, le secret réside dans le dosage et la connaissance des émaux utilisés.”

Avantages :

  • Elle est reconnue pour sa grande résistance aux UV, la tenue des couleurs n’est en effet pas altérée suite à l’exposition aux UV. 
  • L’émail est très résistant aux conditions climatiques les plus extrêmes : fortes chaleurs, gel, pluie, grêle, neige… !
  • Les émaux étant miscibles entre eux, toutes les couleurs sont possibles ou presque ! L’atelier d’Emmanuel préfère d’ailleurs travailler avec des couleurs sur mesure.

échantillons de la matériauthèque Hopfab

Limites

  • Il est difficile d’obtenir un mélange parfait comme pour une peinture ou une laque.
  • Suivant la finition désirée, l’intensité de la couleur ne sera pas la même. Pour une finition brillante la teinte sera très vive, ce qui ne sera pas le cas avec une finition mat ou satinée.
  • Certaines couleurs sont difficiles à obtenir voire impossibles telles que des couleurs très vives (rose fushia, vert intense ou jaune vif) ou fluorescentes.

Apprenez-en plus à propos de la lave émaillée et à très vite pour découvrir de nouveaux savoir-faire !